14/08/2019

Au revoir Flam !

C'est le coeur lourd que je prends la plume pour vous parler d'Yves Flamant décédé ce lundi 12 août.

Il fût un temps où Flam' représentait une pierre angulaire du Club Anjou Aéroglisseurs. Durant les années 80, les courses d'aéroglisseurs en étaient à leurs balbutiements et Yves avec son compère Eric avaient pris la direction de courses pour y apporter leurs touches personnelles et décalées par rapport à ce qui se faisait précédemment en France mais aussi aux organisations anglaises. Il fait partie, comme ceux de sa génération qui ont intégré le Club Anjou à cette époque, de L'ADN du Club Anjou Aéroglisseurs. C'est à dire une volonté d'organiser les manifestations et de recevoir les étrangers comme il se doit. Il aimait à dire: "Au Club Anjou, on n'oblige personne, chacun s'investit en fonction de ce qu'il a envie de faire".
Cela a toujours perduré ainsi.

Yves fût surtout Le directeur de courses du premier Championnat du monde d'aéroglisseurs organisé en France. C'était à Verneuil sur Seine en 1993. Épaulé par son homologue britannique Barry Oakley, il a mené d'une main de maître cette compétition regroupant plus d'une centaine de machines prouvant ainsi que les français savaient organiser des courses d'envergure. Mais ce ne fût pas son seul exploit. Durant une décennie, il a représenté l'autorité sur les courses d'aéros. Reconnu par ses pairs dans les pays européens, il était toujours prêt à aider sur les manches européennes ou mondiales outre France.

Le Club Anjou perd un ami. A titre personnel, je perds celui qui fût un temps mon maître, mon mentor. Si j'ai eu la chance de prendre la direction des courses, c'est grâce à Flam. Il devait délaisser cette passion au milieu des années 90 pour une mutation professionnelle sur Djibouti, Yves m'avait proposé cette place qui devenait vacante. Avant son départ, j’ai le souvenir de longues soirées à échanger avec lui et Eric sur la fonction de "directeur de courses". Nous discutions beaucoup jusque tard dans la nuit, c'est la raison pour laquelle nous devions nous désaltérer. De ces bons moments, je retiens d'Yves, sa grande capacité d'écoute, sa très grande tolérance. Yves ne jugeait jamais les autres, il les écoutait, mais il n'en avait pas moins son avis pour autant. Parfois "grande gueule", mais quand on dirige plusieurs dizaines de pilotes acharnés, il faut parfois élever le ton, il savait être impartial et objectif dans ses décisions.

Quand il est revenu de Djibouti, il a bien sur repris sa place, et ses habitudes. L'âge aidant mais surtout sa rencontre avec Sophie, ont tempéré ses excès de jeunesse. Il regardait l'aéro avec de plus en plus de recul et son action au Club Anjou était plus distante sans doute dû aussi à son éloignement sur Orléans. Ceci étant, lors de nos organisations de Grez-Neuville, il était toujours là pour filer le coup de main et passer de bons moments.

Yves s'en est allé ! Flam, va me manquer ! Il va tous nous manquer !

Au paradis des aéros, Yves a dû y retrouver d'autres membres du Club, qui comme lui sont partis trop tôt. Avec Michel Michon, Dudule et Momo, les apéros vont être mémorables et les discussions à propos d'aéros vont être enflammées.

P'ti Lolo

Si vous le souhaitez vous pouvez laisser un message ci-dessous, l'ensemble des messages sera transmis à sa famille.


Nom :
e-mail :
Votre Message :


La Gazette



AG du Club Anjou / Remise des prix FFM

Samide 26/01, AG du Club Anjou: 2018 Année mitigée !!

Si au niveau compétition l’année passée était surtout centrée sur l’échéance du Championnat du monde en Allemagne, les autres sorties ont amené leur lot de bons moments, comme on a l’habitude d’en connaître, lors des démonstrations. Et c’est bien là le principal, car cela a permis de gommer un sentiment de désillusion qui nous a habité à une certaine période de la saison.

En termes de Championnat d’Europe, il y avait seulement une rencontre en Angleterre courant mai. Cela est déjà arrivé, lors des années où se tient un Championnat du monde , la compétition européenne est laissée de côté. Début septembre les meilleurs pilotes se sont donc retrouvés pour cette échéance mondiale. La délégation française était composée essentiellement de 8 pilotes du Club Anjou issus des différentes sections et d’une dizaine d’accompagnateurs, mécaniciens et supporters.


En formule 50, les français se sont montrés les plus réguliers, ainsi Fabien sort titré de ces trois jours de courses, avec Christian sur la troisième marche du podium. Quant à Denis en F1, il s’est vaillamment battu avec les autres pilotes étrangers, et sa pugnacité fut récompensée par une troisième place.

Les quelques images entr’aperçues sur les réseaux sociaux montraient une très bonne ambiance générale, avec en apothéose la soirée du dimanche au campement Anjou, bien évidemment !

La fin d’un cycle avec l’arrêt de nos organisations à Grez-Neuville, nous a amené à chercher
d’autres sites qui puissent nous accueillir. Je ne reviendrai pas sur l’épisode de l’hippodrome qui nous a occupés durant le printemps et une partie de l’été. Le manque de soutien « politique » nous a été vraiment très préjudiciable. Quoiqu’il en soit, avec ces péripéties, on a entendu parler du Club Anjou Aéroglisseurs.

La remise en question qui a suivi cette « désillusion » fût l’occasion de chercher de nouvelles opportunités et de créer de nouveaux contacts qui pourraient être intéressants pour l’avenir.

Du côté des démonstrations et autres sorties, on notera notre présence sur le site de Burin par deux fois cette année. La première, pour la traditionnelle fête de la Pentecôte courant mai. La seconde, début septembre pour les prises de vues de l’équipe Targo, afin de concocter une vidéo en « 3D augmentée ». A travers ces lignes, je tiens une nouvelle fois à remercier Robert Pérais pour sa ténacité à nous obtenir les autorisations afin d’utiliser le plan d’eau de Kernevy.

En termes de remerciements, je pense également à Mickaël Duveau qui nous a accueillis sur son terrain au verger de Thorigné. A trois occasions, nous avons pu tourner sur un petit circuit, et d’ailleurs certains ont tourné plus vite que d’autres, n’est-ce pas Pierre,
Thomas et Benoît ?

Nous n’avons pas complètement délaissé Grez-Neuville car nous y étions présents pour y effectuer des baptêmes lors la fête communale. Une météo capricieuse le samedi et dimanche matin a un peu refroidi les esprits, mais cela a créé une animation toujours appréciée des visiteurs. Notre participation au Téléthon étant impossible sur l’hippodrome du Lion, nous avons un peu innové et proposé des initiations avec les formules 50 du Club sur le terrain de foot de Vern d’Anjou. La journée fût très pluvieuse, néanmoins, cela permit de nouer de nouveaux contacts et de proposer, à l’avenir, ce type d’activité pour des associations ou entreprises.

La saison 2018 a été aussi marquée par la disparition de Monsieur Gabriel Vernier au mois de mai, il a été l’un des principaux artisans du développement de la pratique de l’aéroglisseur en France, et a beaucoup aidé le club Anjou dans son développement technique. Au mois d’août, c’est Antoine Deslandres qui nous quittait. Le père de Flavien avait été pilote à ses débuts puis il avait pris des responsabilités à la Commission Aéroglisseurs de la Fédération.

En résumé, la saison 2018 restera en mémoire avec le championnat mondial de Saalburg, mais aussi avec désormais l’interdiction d’utiliser les pistes de l’hippodrome qui était un site idéal.  La nouvelle saison foisonne de nouveaux projets (hein Chef !) et ces perspectives d’évolutions laissent présager, espérons le, un très bon cru. Alors tournons la page 2018, et vive 2019 !

Remise des prix dimanche 27 Janvier:

Suite à notre assemblée générale du samedi 26 janvier, le lendemain se tenait la remise des prix de la FFM au CNOSF à Paris.


Fabien était présent avec sa petite famille (merci Anne-Laure pour les photos). Jean-Pierre et Laurent, quant à eux, représentaient les autres récipiendaires absents,à savoir Denis, Anthony et Christian.

Laurent Guetté.


Liste des Gazettes

Choisissez une année :
Gazette de juin
Hackett’s Lake - Edition 2019
2019, c'est parti !!!
AG 2019 et Remise des prix FFM