14/08/2019

Au revoir Flam !

C'est le coeur lourd que je prends la plume pour vous parler d'Yves Flamant décédé ce lundi 12 août.

Il fût un temps où Flam' représentait une pierre angulaire du Club Anjou Aéroglisseurs. Durant les années 80, les courses d'aéroglisseurs en étaient à leurs balbutiements et Yves avec son compère Eric avaient pris la direction de courses pour y apporter leurs touches personnelles et décalées par rapport à ce qui se faisait précédemment en France mais aussi aux organisations anglaises. Il fait partie, comme ceux de sa génération qui ont intégré le Club Anjou à cette époque, de L'ADN du Club Anjou Aéroglisseurs. C'est à dire une volonté d'organiser les manifestations et de recevoir les étrangers comme il se doit. Il aimait à dire: "Au Club Anjou, on n'oblige personne, chacun s'investit en fonction de ce qu'il a envie de faire".
Cela a toujours perduré ainsi.

Yves fût surtout Le directeur de courses du premier Championnat du monde d'aéroglisseurs organisé en France. C'était à Verneuil sur Seine en 1993. Épaulé par son homologue britannique Barry Oakley, il a mené d'une main de maître cette compétition regroupant plus d'une centaine de machines prouvant ainsi que les français savaient organiser des courses d'envergure. Mais ce ne fût pas son seul exploit. Durant une décennie, il a représenté l'autorité sur les courses d'aéros. Reconnu par ses pairs dans les pays européens, il était toujours prêt à aider sur les manches européennes ou mondiales outre France.

Le Club Anjou perd un ami. A titre personnel, je perds celui qui fût un temps mon maître, mon mentor. Si j'ai eu la chance de prendre la direction des courses, c'est grâce à Flam. Il devait délaisser cette passion au milieu des années 90 pour une mutation professionnelle sur Djibouti, Yves m'avait proposé cette place qui devenait vacante. Avant son départ, j’ai le souvenir de longues soirées à échanger avec lui et Eric sur la fonction de "directeur de courses". Nous discutions beaucoup jusque tard dans la nuit, c'est la raison pour laquelle nous devions nous désaltérer. De ces bons moments, je retiens d'Yves, sa grande capacité d'écoute, sa très grande tolérance. Yves ne jugeait jamais les autres, il les écoutait, mais il n'en avait pas moins son avis pour autant. Parfois "grande gueule", mais quand on dirige plusieurs dizaines de pilotes acharnés, il faut parfois élever le ton, il savait être impartial et objectif dans ses décisions.

Quand il est revenu de Djibouti, il a bien sur repris sa place, et ses habitudes. L'âge aidant mais surtout sa rencontre avec Sophie, ont tempéré ses excès de jeunesse. Il regardait l'aéro avec de plus en plus de recul et son action au Club Anjou était plus distante sans doute dû aussi à son éloignement sur Orléans. Ceci étant, lors de nos organisations de Grez-Neuville, il était toujours là pour filer le coup de main et passer de bons moments.

Yves s'en est allé ! Flam, va me manquer ! Il va tous nous manquer !

Au paradis des aéros, Yves a dû y retrouver d'autres membres du Club, qui comme lui sont partis trop tôt. Avec Michel Michon, Dudule et Momo, les apéros vont être mémorables et les discussions à propos d'aéros vont être enflammées.

P'ti Lolo

Si vous le souhaitez vous pouvez laisser un message ci-dessous, l'ensemble des messages sera transmis à sa famille.


Nom :
e-mail :
Votre Message :


La Gazette



2019-07-03

Gazette de juin

Quelques nouvelles suite à un mois de juin très prolifique.

En effet nous étions présents le samedi 1er juin à Combrée, sur un nouveau site,  pour des simulations de course et baptêmes.

Pour une première organisation avec le comité des fêtes ce fût une très belle journée qui permet de rêver à de plus grandes perspectives.


Album photos de Combré: http://anjou-aeroglisseur.com/photo.php

Puis le weed-end suivant, nous voilà à Burin comme de tradition. Malheureusement, le soleil du dimanche matin nous abandonna rapidement, ce qui gâcha quelque peu le week-end et notamment refroidi le publique qui vient généralement en masse. Mais nul doute que le Robert et son équipe sera rebondir dès la saison prochaine.

Puis les 22 et 23 juin, le championnat d’Europe reprenait ses droits : Gazette Italienne : Perdu de vue !

Après 20 ans et la manche de Sassuelo (au siècle dernier ),  une manche Italienne était de retour au calendrier EHF cette année.  Cette fois à Tarcento, près de Udine à une centaine de kilomètres au Nord-Est de l’Italie, dans le fief de Sacha Rouchier pilote et organisateur de cette manche.

La délégation Lionnaise pris le départ jeudi 20 en milieu d’après-midi accompagnée des port-saint-périns et de Fabien pris en route après Tours. Après 18h de route, arrivée sur site à 10h tout pile sous une chaleur déjà étouffante. Trajet passé finalement plus vite que prévu, ou la seule anecdote marquante fût des lunettes retrouvées à quelques kilomètres de l’arrivée … lunettes pourtant perdues depuis la manche Anglaise et supposées égarées dans le ferry. Plus qu’à prévenir le capitaine Richard et son équipe d’arrêter les recherches dans le Mont St Michel !

 Nous rejoignons alors les messins, ainsi que Gregory et Flavien déjà sur place. Ce sont donc huit pilotes au total pour défendre les couleurs françaises (Denis et François D en F1, Flavien et Grégory en F2, Fabien, Pierre et Christian en F50) et autant d’accompagnateurs. En revanche le paddock est peu rempli, si la majorité des nations est là (sauf les anglais), les représentants sont peu nombreux. (Nous sommes presque le 1/3 du paddock).

Cette première journée du vendredi fût consacrée à l’installation de notre campement, reprise de force et détente : notamment dans une rivière très rafraichissante dans un cadre idyllique.  Puis retour au paddock. Le soir visite des rues de Tarcento avec notre guide Sacha qui nous mena dans un endroit fort sympathique.



Samedi matin, le temps tourne à l’orage et la pluie bienvenue permet d’arroser un circuit exclusivement sur herbe avec passage sur un petit bassin aménagé pour l’occasion. Après les essais, les pilotes trempés espérait vivement le retour du soleil pour pouvoir se réchauffer ! Paradoxe après la chaleur de la veille. Ce qui arriva en début d’après-midi.


   Côté courses, malgré le peu de machine, un trio frenchy en F50 s’offrit quelques belles batailles sur un circuit sans ligne droite et où il n’est pas aisé de dépasser. En F2 un autre trio aussi (Greg, Flavien et Marco), qui  s’évertua à vouloir passer à 3 sur le bassin après le départ alors qu’à deux déjà c’est juste. Pas de casse, mais quelques frayeurs à chaque départ. En F1 et S regroupé pour l’occasion, cavalier seul de Denis qui pour le coup s’ennuyait quelque peu. Tandis que François D avait trouvé deux S avec qui batailler. Avant que la mécanique le lâche à la seconde manche.  Pour Franfran, contraint à regarder les courses (suite à sa casse moteur à Burin), il se transforma en reporter vidéo pour celles et ceux restées en France.

Dimanche le soleil et la chaleur sont de retour,  et les lunettes du Chef sont de nouveau perdues …

Côté  courses dans la lignée de la veille.  Pour François  après avoir cassé la veille le système de contra, pu repartir (avec un seul moyeu), mais le moteur le lâcha cette fois. RAS pour tous les autres.

La journée se termina avec la course Open qui offrit un beau spectacle et remise des prix dans la foulée. A l’issu de ce week-end, nous trustons les podiums.  Beau résultat mais qu’il faut relativiser vis-à-vis du nombre de concurrents.

Merci à Sacha et ses bénévoles pour l’organisation et ce beau week-end.  Malgré le petit paddock et circuit serré, nous garderons de très bons souvenirs de ce séjour, avec quelques similitudes avec Sassuello (soleil, circuit sur terre, l’ambiance, … et des problèmes de remorques):

Et merci aussi à nos supporters et l'intendance:








Album photos Italie: à venir prochainement dans la rubrique photos:

Prochaine étape maintenant pour le club Anjou, des baptêmes pour les jeunes à Brain sur Longuenée  (49) le 4 Août prochain lors de la fête « un brain de bon temps » …. Avant la reprise de la compétition en septembre, Allemagne puis Suède.

D’ici la bonne vacances à toutes et tous !











Liste des Gazettes

Choisissez une année :
Gazette de juin
Hackett’s Lake - Edition 2019
2019, c'est parti !!!
AG 2019 et Remise des prix FFM